Comment introduire un deuxième chien chez soi

Par Dr Eduardo Costa, m.v., médecin vétérinaire de la RISAVR
> chats

Penser à l’adoption d’un deuxième chien est une décision qui ne doit jamais être prise par impulsion ou à la légère. Et, avouons-le, lorsque le propriétaire connaît déjà le travail et les dépenses liées à l’adoption d’un chien, ce choix se fait rarement rapidement et c’est très bien comme cela car le temps de réflexion permet de bien se préparer, planifier les finances, acquérir le matériel requis, identifier les critères de sélection de l’animal et s’assurer que tous les membres de la familles sont en accord en plus d’évaluer la capacité de notre premier chien à accepter la venue d’un nouveau compagnon dans la famille. 

 

Les questions préliminaires à se poser

  1. Est-ce que tous les membres de la famille sont intéressés à adopter un deuxième chien ?
  2. Est-ce qu’une personne est intéressée, disponible et possède suffisamment de temps pour faire faire de l’exercice physique aux deux chiens quotidiennement, consacrer suffisamment de temps à chacun pour jouer et le stimuler mentalement et ramasser les excréments ?
  3. Est-ce que notre compagnon actuel est sociable et accepte bien les chiens? Est-ce qu’il a une aversion envers certains chiens ou certains tempéraments ?
  4. Quel est le niveau d’énergie, le tempérament, l’âge et la taille de notre chien actuel ? Les réponses permettront de s’assurer que le nouveau compagnon sera compatible avec notre chien actuel.
  5. Est-ce que nous disposons des ressources financières nécessaires pour deux chiens ? Il faut prévoir un budget annuel supplémentaire de 2 000 $ – 3 000 $ ou 7 $ par jour pour chaque chien.
  6. Qui pourra prendre soin des deux chiens lorsque nous serons absents ou en vacances ?

 

Prévoir une rencontre d’évaluation avec les deux chiens

Avant de procéder à l’adoption, il est primordial de tenir une rencontre exploratoire supervisée et avec les deux chiens. Une rencontre menée par des personnes compétentes en évaluation de chiens ou le personnel du refuge permettra une rencontre graduelle des chiens et une évaluation des interactions afin d’évaluer la compatibilité des chiens.  La rencontre s’effectue en différentes étapes et tous les comportements des chiens sont évalués incluant le langage canin, les réactions, la séquence de jeu et le type d’interaction. 

Si la rencontre s’avère un succès l’adoption pourra être envisagée. À l’inverse, si les interactions n’étaient pas positives, il faudra éviter l’adoption ou travailler avec un spécialiste car les risques sont élevés.

 

Accorder une grande importance au choix de l’animal et à la socialisation

Il est de toute première importance de faire un choix judicieux et de bien analyser l’interaction entre les deux chiens avant de procéder à l’adoption du deuxième compagnon. De plus, l’intégration graduelle et prudente et la socialisation sont des facteurs clés pour que la cohabitation soit heureuse et harmonieuse.

Il est toujours possible d’apprendre à socialiser des chiens qui ont fini par «se connaître » d’une mauvaise manière et qui ne s’entendent pas si bien mais le processus d’adoption et l’harmonie au sein de la famille auraient été très différents la plupart du temps si le propriétaire avait suivi quelques recommandations sur la façon de présenter un chien à l’autre.

 

Acquérir le matériel requis

En prévision de cette nouvelle adoption, en plus de savoir comment socialiser les chiens et assurer une intégration harmonieuse, vous aurez besoin de quelques effets tels que: 

  1. Des diffuseurs de phéromones synthétiques que vous utiliserez dans l’environnement. Cela peut habituer graduellement les deux chiens à accepter la présence de l’autre puis vivre ensemble; 
  2. Des accessoires pur chacun des chiens. Chaque chien doit avoir ses propres effets : un bol d’eau, un bol de nourriture, un lit, etc.
  3. Une réserve de tapis hygiéniques que vous pourrez répartir dans la maison jusqu’à ce que le nouveau compagnon sache où faire ses besoins. Le renforcement positif (câlins, friandises, jouer) est très important à chaque fois qu’il fait ses besoins à la bonne place.

 

Procédure étape par étape pour vous aider à introduire un deuxième chien à la maison

  1. 1er jour : assurer un contact visuel entre les chiens, mais sans contact physique. Par exemple, vous pouvez les laisser se voir à travers une porte vitrée; 
  2. 2e jour : en plus du contact visuel, un premier contact physique peut être réalisé. Cependant, ce premier contact physique doit être fait avec une barrière, en gardant les animaux séparés par une porte ou une boîte de transport. Il faut éviter le contact direct physique pour le moment; 
  3. 3e jour: avec votre premier chien en laisse, demandez à un autre membre de la famille d’approcher le nouveau compagnon aussi en laisse et laissez-les se sentir. Ainsi, en plus du contact physique et visuel, ils auront également un contact olfactif; 
  4. 4e jour: il est temps de laisser les chiens interagir sans barrière. Mais rappelez-vous: il est essentiel que les maîtres encadrent ces premières interactions.
  5. 5e jour : vous pouvez laisser circuler les chiens librement dans la maison mais sous supervision. La nuit, chacun devrait dormir dans une pièce différente;
  6. Au fur et à mesure, si tout se passe bien, laissez les chiens ensemble.

En plus de la façon dont nous présentons le nouvel animal de compagnie, la façon dont nous préparons l’environnement est déterminante. Il faut également faire attention aux attitudes que nous adoptons en présence des deux chiens car cela aura un impact direct sur la façon dont ils vont s’identifier. 

Vous pouvez également opter pour une autre méthode qui a également fait ses preuves, soit de laisser les chiens se familiariser ensemble sur un territoire neutre comme à l’extérieur de la maison. Dans cette méthode, les chiens doivent être promenés séparément et chacun doit être en laisse. Chaque promeneur doit avoir un sac de gâteries ou de la nourriture en petits morceaux. Premièrement, promenez les chiens à une distance où ils peuvent se voir mais ne sont pas trop stimulés par la présence de l’autre. Si les chiens ne montrent aucun comportement négatif, récompensez-les avec des gâteries. Par exemple, lorsque le chien que vous promenez regarde l’autre chien, vous pouvez dire “Bon chien!” d’une voix amicale et donnez-lui une friandise.

 

Autres conseils

  1. Nourrir les chiens dans des endroits différents. Chaque chien aura donc son espace. Cela permet d’éviter le différend entre eux; 
  2. Vaporiser des phéromones synthétiques à l’aide de diffuseurs ce qui facilite l’acceptation et l’adaptation. Ces diffuseurs sont disponibles dans les établissements vétérinaires et les animaleries. Ces produits sont vendus sans prescription. Certains sont sous forme de vaporisateur, d’autres doivent être branchés dans les prises électriques et d’autres sont sous forme de collier.  
  3. Ne rejetez jamais le premier chien pour accorder plus d’attention au nouveau venu; 
  4. Lors de la phase de contact (1er au 4e jour), n’oubliez pas d’associer l’entraînement avec des renforts positifs aux collations, en récompensant toujours le premier chien avant le nouveau venu;
  5. Ayez des jouets, faites des promenades et garantissez des moments amusants et agréables aux animaux. De cette façon, le premier chien comprendra que le nouveau compagnon vient ajouter, tenir compagnie et s’amuser avec lui; 
  6. En cas de bagarre, soyez très prudent lors de la séparation des chiens. Les réprimandes, les cris et les punitions peuvent perturber leur relation. Un conseil est de détourner l’attention des chiens avec du bruit extérieur.

 

Langage corporel

Le corps parle, alors faites attention au langage corporel de chaque chien. Surveillez attentivement les postures corporelles qui indiquent une réponse défensive ou méfiante y compris les poils dressés sur le dos du chien, les dents dénudées, les grognements, une démarche aux jambes raides ou un regard prolongé, le blanc des yeux bien visible, le léchage fréquent du nez. Si vous voyez de telles postures ou de tels signaux de stress et d’anxiété, que ce soit lorsque les chiens sont à distance ou près l’un de l’autre, interrompez immédiatement et calmement l’interaction en captant l’intérêt du chien pour autre chose. Si les chiens semblent détendus et confortables, vous pouvez diminuer la distance entre eux. Encore une fois, offrez des gâteries aux chiens chaque fois qu’ils se regardent de manière détendue.

Le propriétaire du chien qui s’assure de ne pas précipiter les rencontres et la cohabitation et respecte les signaux et le temps d’adaptation des chiens favorise une cohabitation harmonieuse et une vie heureuse pour toute la famille et les compagnons.

Imprimer